mardi 24 avril 2012

Le Donnet-Levêque de la Coupe du roi des Belges 1912


Le Donnet-Lêveque à Berck-plage haut lieu aéronautique !

La lecture des pages "courrier" dans LVA cette semaine (26 avril 2012) a un je ne sais quoi de formidable pour le Yacht-Club des Avions de la Route et sans doute Bruno Leroux, responsable de cette rubrique a du penser un peu à nous en recevant ce courrier. Robert Montdargent, représentant de l'association Les Rétroplanes d'Argenteuil c'est fendu d'une missive pour présenter le Donnet-Lêveque, un hydravion dont on fête le centenaire cette année.
La dite association (sérieuse elle !) a souhaité reconstruire une évocation de l'hydravion Donnet-Levêque qui gagna la Coupe du Roi des Belges en 1912 avec aux commandes le fameux pilote André Beaumont. Forte d'une équipe de retraité de chez Dassault, l'association a retrouvé dans LVA un Rototo (Gnôme-Rhône) de 9 cylindres en étoile de 1913 annonçant 80 ch, qui devrait leur permettre de faire voler l'appareil. Notez qu'a l'origine le Donnet-Lêveque ne disposait que d'un Gnôme Omega de 7 cylindres et seulement 50ch.
Parti de rien ou presque, ils ont cahin-caha réunit autant d'éléments que possible pour être fidèle à l'original. Bel effort !
L'ingénieur François Denhaut est le créateur de cet hydravion à fond plat, avec une innovation particulièrement importante directement issue de l'expérience motonautique : le redan. C'est cette "marche" qui facilite le déjaugeage de la coque et par voie de conséquence celle de l'appareil tout entier... bref son décollage. Le redan a pour effet de casser l'effet de succion de l'eau sur la coque.

François Denhaut
L'hydravion à l'époque permettait contrairement aux avions classique de type Blériot XI d'envisager le suicide non seulement via le crash mais également via la noyade...
Souhaitons leur de ne pas connaitre de soucis. Ils indiquent qu'ils feront des tests à La Ferté-Alais avec un train atterrissage avant de jeter la trapadelle dans l'eau... Quoi qu'il en soit, voilà une belle aventure et pour compléter le petit papier que vous trouverez dans les colonnes de LVA, Permettez-moi de vous montrer ici quelques images de l'engin en question. Pour en savoir plus sur le projet n'hésitez pas à rendre une petite visite sur le site de l'association Les Rétroplanes d'Argenteuil

Vous trouverez ci-joint la petite bafouille envoyée à Bruno pour compléter le courrier de Robert Montdargent...
" LVA ne se contente pas d'aider les amateurs d'aéronautique et les collectionneurs d'automobiles, mais permet aussi de présenter une des évolutions les plus marquantes du motonautisme : le redan !
L'Hydravion Donnet-Lêveque que reconstruit avec beaucoup d'enthousiasme et de brio les Rétroplanes d'Argenteuil (cf. LVA du 26 avril dernier) a aussi un pied dans l'eau... c'est le cas de dire ! Une avancée technologique particulièrement importante le caractérise : son redan ! François Denhaut, le concepteur du Donnet-Lêveque fut le premier à utiliser cette "marche", ce "décrochement" dans la coque pour casser l'effet de succion de l'eau et favoriser ainsi le déjaugeage et par la même occasion le décollage. Le redan a été très régulièrement utilisé sur les bateaux de courses et c'est imposé sur les coques d'hydravions depuis. Ce sont ces formidables (et incessantes !) interactions entre les monde de l'automobile, l'aviation et le motonautisme qui nous régalent nous au Yacht-club des avions de la route ! Puis pour finir notez que sur l'original, ce n'est pas un 9 cylindres rotatif, mais seulement un Gnôme 7 cylindres de 50ch qui propulsait le Donnet-Lêveque."

La belle reconstruction des Rétroplanes d'Argenteuil








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire