mardi 4 septembre 2012

Meeting de Pons-Avy : un beau potentiel !

Dimanche matin (2 septembre) direction Pons-Avy pour un petit terrain d'aviation qui sent bon la belle aviation... Pourquoi ce dimanche matin ? Parce qu'on y tient meeting pardi !

Le nez du Bücker Jungmann
Le terrain de Pons-Avy est surplombé par la route qui relie Pons à Jonzac en plein cœur de la Charente-Maritime. Deux hangars qui visiblement ont vécu et une bande de passionnés qui se réunissent sous le totem de l'Amicale Francis Sire, cela suffit à notre bonheur du jour.
Le meeting n'a que 4 ans d'existence et déjà les potes de l'aviation de collection viennent d'un peu partout. La Rochelle, Fontenay-le-Comte mais aussi Blois, Alençon, Issoire...
Nord 3.2 avec une pilote au commande... super !
Il faut dire que Francis Sire a compté dans le paysage français de l'aviation légère. S'il a passé son brevet de pilote en 1951 et a construit son premier BB Jodel à 28 ans, personne n'oublie qu'il fut le créateur d'une entreprise aéronautique dont la spécialité était, sur le terrain de Pons, la construction en sous-traitance des avions Mudry et Fournier. Francis a rejoint le paradis des pilotes en 1995 et c'est en 2007 que ses enfants et une poignée de potes ont décidé de créer une amicale portant son nom. Son fils Frédéric tient le flambeau et ils sont aujourd'hui une douzaine autour de lui. Ils préservent, restaurent des vieux avions et organise le meeting.

Des gros et des petits gros !
MS 317 : la bonne à tout faire d'avant-guerre !
Le parking "visiteurs" est parfaitement aménagé dans un champs, et déjà quelques avions se font voir depuis la route : Dassault Flamand, T6, Broussard mais aussi Morane 733 ou Nord 1100...
La sono "crache" (elle n'a rien su faire d'autre durant toute la journée !) des airs des grandes formations américaines... Le ton est donné, nous voilà plongé dans l'ambiance de la fin des années 30... mais pas du bon côté de l'Atlantique ! Qu'à cela ne tienne, ce n'est pas pour cette musique là que nous sommes venus. En cette fin de matinée, rien ne vole, tout se passe en statique. Ceux qui viennent en avions ont le temps de se poser, de se garer et de retrouver les potes... Bonne ambiance.
Le club d'aéromodélisme local propose, outre une très belle expo de leurs modèles (Fiesler storch, Sukkoï, T6, etc.), un simulateur sur ordinateur. Les gosses ( et pas que !) se sont régalés, car eux aussi pouvait piloter comme les grands.

Que le spectacle commence !
14h00 : le spectacle commence... Plusieurs speaker qui se relaient, certains pour dire des choses très intéressantes, d'autres pour nous apprendre que : "le Stampe est un avion de la Première guerre mondiale..." On nous aurait menti !
Bouchons nous les oreilles et regardons la superbe évolution du Morane-Saulnier MS317 quoi que c'est le moment où le préparateur-restaurateur de l'avion a pris le micro et là c'est passionnant ! Avion école, tracteur de planeur... il en a fait des trucs ce MS317 avant de nous régaler les yeux en meeting !
Stampe dont le premier vol date du 17 mai 1933 et Bücker Jungmann
Dans le public, on est pas trop les uns sur les autres, ceux qui ne font pas de photos laissent la place à ceux qui en font, c'est la bonne franquette... Le pied ! L'après-midi est sympa même si de gros nuages gris menacent... Ils ne feront que menacer...

De vieilles connaissances
Le gros de la partie collection est proposé par les membres d'Aéro Passion basés à Blois-Vendome : Un Bücker Jungmann qui ressemble bigrement à celui de feu Pierre Dague, deux Stampe SV4 (de la première guerre !), le Fairchild 24 dans lequel j'ai passé des heures à l'époque où il appartenait à l'Amicale Jean-Baptiste Salis... Superbe présentation entre le D112 et le NC854 S. Ce dernier est un avion étonnant en terme de ligne. Conçu en 1946, cet avion école fut conçu à une centaine d'exemplaire. A l'époque on les motorisait avec des Renault, Mathis, Walter Minor et même des Minié, Praga ou Regnier. Aujourd'hui c'est un Continental C90 qui nous permet de le voir voler. Superbe ! Toujours en provenance de Blois, un T6 ou plutôt un SNJ-5, la version dédiée à l'US Navy, quel bonheur le son du bon gros Pratt & Whitney R-1340...

NC 858S y penche sur la gauche mais pas quand il vole !
Évocations au 3/4 : Mosquito et Spitfire
Soyons clair moi qui fut élevé à l'ombre de Jean Salis d'un point de vue aéronautique, les maquettes-répliques 3/4, j'ai un peu de mal a les regarder d'un bon œil... Mais je dois rendre hommage au travail de ces passionnés... On se dit d'ailleurs qu'avec un tel talent on devrait trouver des moyens de leur mettre de vrais avions entre les mains pour qu'ils les restaurent... Le Mosquito évocation au 3/4 du célèbre chasseur de nuit britannique a connu des soucis et n'a donc pas pu être présenté en vol. Dommage j'ai la chance d'avoir vu un vrai voler et de voir également celui-ci en vol, il est impressionnant de réalisme. Le "Spitty" quant à lui équipé d'un V6 Isuzu de 3,5 l (Arghhh !) a fait une très belle démo, respectueuse de ce qu'est en mesure de proposer un vrai "Spit", le son en moins... Bravo sincèrement et pourtant Dieu sait si c'est pas ma "came" les répliques.
Vraiment superbe la patrouille des deux Flamand
Patrouille de Flamand
Après le simulacre de course de racers qui mériterait vraiment d'être mis en valeur, mais c'est un aute sujet, et un vol en patrouille de "Sharko" assez pompeux... passons aux choses sérieuses ! Un duo de Flamand sauce Renault-Snecma de 1200 ch chacun... Autant ça peut vite être chiant, autant les deux "jockeys" qui présentaient un MD311 (nez vitré) et un MD 312 (nez plein) ont fait un truc ! Y a longtemps que j'avais pas vu des Flamand voler aussi serrés et aussi proprement ! Du bel art, Chapeau bas messieurs.
Hep vous là ! Il pique le zing !!!!

Rendez-vous l'an prochain
Bravo également au jeune pilote de Broussard... qui après avoir largué 4 parachutistes, est venu faire un "display" remarquable avec fumigène en prime... Cette édition en appellera sans doute d'autres si les instances dirigeantes gardent la même énergie et surtout si les pouvoirs publiques ne les dissuadent pas devant la lourdeur des dossiers qu'implique l'organisation d'une fête aérienne de nos jours... L'an prochain, j'aimerais bien y monter un petit rassemblement de voitures pour agrémenter cette belle après midi... Un grand bravo à cette petite équipe et merci aussi pour leur accueil, simple, chaleureux... Vraiment très envie de revenir l'an prochain...

Dassault Flamand MD 311







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire